Marche contre l’ambassadeur rwandais, un coup d’épée dans l’eau

Les mouvements dits citoyens, ont encore une fois battu le pavé. Ils exigent l’expulsion de l’ambassadeur Karega du Rwanda à Kinshasa. La marche, encore une fois, a été réprimée. Selon les informations en notre possession, les manifestants interpelés, ont été libérés dans la soirée. A écouter les organisateurs de cette marche, ils ne sont pas prêts à renoncer à marcher. Bien au contraire, une nouvelle marche est dans le projet. Pour quel but, lorsqu’il apparait clairement que le gouvernement n’est pas prêt à faire la diplomatie de la rue. En effet, si le Chef de l’Etat doit renvoyer un ambassadeur chaque fois que la rue grondera, il faudra re-inventer les règles diplomatiques. C’est pour dire, à moins que Kigali rappelle librement son représentant à Kinshasa. Telle élégance n’a pas le visage rwandais. Les autorités rwandaises, sous forme défi, aimeront voir jusqu’où ira le président congolais dans ce bras de fer avec sa rue. Car, retirer l’ambassadeur, c’est le premier acte. Le deuxième acte ce sera le tribunal international sur la Rdc. Le Rwanda va-t-il jouer le troisième acte, à savoir, la comparution  à ce tribunal ? Les mouvements dits citoyens, ont tort de penser que

 l’explusion de Karega, est un acte isolé. Il ne  donc sert à rien de donner un coup de pied dans une fourmilière si les morsures des fourmis ne peuvent pas résoudre notre problème.

SG

About Diana Gikupa

Check Also

Il plaît sur le processus électoral de la Rdc

Qui l’eut cru ? C’est l’étonnement général. Jamais processus électoral n’avait mis les Congolais d’accord dans …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *