Fcc-Cach, nouveau comité de suivi pour un nouveau départ

Le Fcc et le Cach ont renouvelé leur comité de suivi. On y remarque de nouvelles personnalités de deux côtés, certes, mais plus remarquables sont ceux qui quittent le groupe du côté Cach. Ainsi donc, si on parle plus de départs du Cach qui sont tous de l’Udps, c’est parce que ce sont, de l’avis de plus d’un, les « grands m’as-tu vu ». Le cas de Jean-Marc Kabund, président a.i de l’Udps et Augustin Kabuya, Secrétaire général de ce même parti politique. La raison est toute simple. C’est parce que ces deux se faisaient plus remarquables. Ils ont été de toutes les contestations. On n’avait jamais entendu ceux qui représentaient le Fcc faire autant de bruits que les deux « K ». Ils se voulaient à la défensive, voyant venir le danger de toute part. Kabuya le disait clairement avoir mis en veilleuse les négociations entre les deux plateformes pour cause que le parti devrait enterrer ses morts. Il y a un fond accusateur dans cette position de l’Udps. Encore une fois, cela se dit clairement. L’Udps n’était pas prêt à rentrer à la table de négociations avec un partenaire qu’il accuse être la cause des morts déplorés. Le raisonnement de l’Udps à ce sujet, c’est que, si l’Assemblée nationale n’avait pas entériné la désignation de Ronsard Malonda, ou si Minaku et Sakata n’avaient pas initié leurs lois sur la réforme de la justice, il n’y aurait pas marche et donc, il n’y aurait pas mort d’hommes. Une logique renversée. Hier, tuait, celui qui dirigeait la police ou qui organisait une marche non autorisée. C’est lui qui était accusé. Il va de soi que pour faire partir Kabund et Kabuya, on a cherché un faux équilibre en faisant partir également Emmanuel Ramazani Shadari. Et en faisant entrer Kitenge Yezu, on a brisé les équilibres recherbhés. A la place, on a introduit au comité de suivi, l’esprit revanchard. Ce qui empêchera, à coup sûr, la sérénité nécessaire au sein du comité. Par contre, du côté Fcc, avec Aubin Minaku, Reymond Tshibanda et Néhemie Mwilania, représentent le calme, le respect des autres et surtout l’envie d’aller de l’avant sans casses inutiles. C’est pour dire que, pour avoir les jours meillers au Fcc-Cach, tout dépendra de l’option que prendra Kitenge Yezu.
PG

About Diana Gikupa

Check Also

Il plaît sur le processus électoral de la Rdc

Qui l’eut cru ? C’est l’étonnement général. Jamais processus électoral n’avait mis les Congolais d’accord dans …