Faut-il craindre un coup fourré: Après un jugement au TGI Gombe, le dossier Message du Graal revient au TGI Gombe

Un retour à la case départ. C’est qu’on retient de l’affaire Asbl Message du Graal contre ses dissidents. C’était l’objet du point de presse animé le samedi 5 juin 2021 par Innocent Nda-Ngye Mpia,  Président, Représentant légal de cette Asbl.

 Il y a à peine deux mois, plus précisément  le 23 avril dernier, le Tribunal de Grande Instance de la Gombe, avait rendu  le jugement sous  RC 120.342, condamnant les dissidents qui, depuis près de deux décennies, occupent sans titre ni qualité, le Temple du Message du Graal. Vingt ans durant lesquels,  douze ministres de la Justice sont passés. L’affaire a fait couler beaucoup  d’encre  sous les plumes et beaucoup de salive sous la langue !

Au cours du dernier point de presse, Innocent Nda-Ngye Mpia a rappelé les péripéties de cette affaire, vrai scandale judiciaire du siècle. Pour rappel, tout remonte à la volonté de Innocent Nda-Ngye, Représentant légal de l’Asbl Message du Graal, de mettre à la disposition de celle-ci, une partie de sa concession, dans la commune de Ngaliema, afin d’y construire le Temple. Ce temple et certaines villas ont été construits sur le site. Joie, effervescence,…de quoi voir l’Asbl grandir et prospérer dans sa mission première, celle de répandre le Message. Les malheurs de l’Asb commencent avec la dissidence au niveau international. Un groupe d’individus, membres de l’Asbl, décidât,  lui aussi, de se rebeller contre le siège officiel d’Autriche. Cette page  d’histoire ne serait pas dramatique à ce point, si les dissidents n’avaient pas fait prévaloir des droits sur la concession et donc sur le Temple sans aucun document en leur possession. Malgré la raison donnée à l’Asbl-maison mère, par plus d’une autorité, les dissidents tiennent le Temple en jouant sur plusieurs tableaux.

Au cours de son point de presse, le Président, Représentant légal, a été clair. Si les dissidents ont ainsi défié le droit, pendant vingt ans, c’est à cause de la complicité de certaines autorités, militaires, policières, politiques que judiciaires.

Le tournant pris par l’affaire maintenant, commence avec l’alternance intervenue au pays, surtout avec le discours sur « l’Etat de droit », cheval de bataille de Félix-Antoine Tshilombo. C’est alors que saisi par les dirigeants de l’Asbl, le vice-Premier ministre en charge de la Justice et Garde sceaux, donnera une injonction positive au parquet du Conseil d’Etat. Ce dernier orientera le dossier vers le tribunal. Car, c’est seulement après le verdict du tribunal que le Conseil pourrait intervenir. Cela explique le procès au TGI Gombe dont le verdict sommant les dissidents à déguerpir a été prononcé. Mais, il souffre des manœuvres dilatoires de jadis jusqu’au blocage. A ce jour, a annoncé le Représentant Légal de l’Asbl, le dossier revient au TGI Gombe, cette fois saisi par les dissidents, ceux là-même que le même tribunal avait condamnés en avril 2021.

Innocent Nda-Ngye se dit serein et confiant quant à l’issue du procès  du 9 juin 2021. Nous pensons quant à nous, qu’en chat échaudé, l’Asbl Message du Graal devrait apprendre à craindre l’eau froide. Surtout qu’elle n’a pas affaire à des enfants de chœur. Vingt ans de manœuvres, ils sont aguerris sans s’assagir. C’est tout l’intérêt de ce procès. La Justice devra démontrer qu’elle ne danse pas selon la partition jouée par ceux qui n’auront, vingt ans durant,   que jeter de l’opprobre sur le droit.

LC

About Diana Gikupa

Check Also

Eve Bazaïba en quête d’un affrontement dans le vide

L’audio de l’honorable Lambert Mende, a donné des idées, parfois les plus superficielles, à une …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *