CENI : Le caucus des élus nationaux et sénateurs du Kongo Central réaffirme son soutien à Ronsard Malonda

Kinshasa, 05 Juillet 2020 (ACP).- Le caucus des députés nationaux et sénateurs élus du Kongo Central fustige la diabolisation dont fait l’objet la candidature à la présidence de la Commission Électorale Nationale Indépendante de Ronsard Malonda, entérinée par la l’Assemblée nationale.

Dans une déclaration rendue publique ce samedi 04 Juillet à l’issue d’une rencontre, les parlementaires du Kongo Central, par le biais du député national Pierre Tshubu, estiment que « cet expert électoral dont la technicité ne saurait être contestée avec une dizaine d’années de présence ininterrompue au sein de la centrale électorale ».

Les élus nekongo condamnent le manque de fair-play d’une tendance qui a participé d’un bout à l’autre au processus de vote du président de la CENI. Ils en appellent enfin à l’intervention du c

Chef de l’État pour un processus électoral apaisé et conforme à la loi électorale.

Par la même occasion, le député national Modero Nsimba, a donné la quintessence de cette rencontre. « Nous nous sommes réunis, les députés nationaux et sénateurs élus du Kongo Central pour échanger autour de deux points inscrits à l’ordre du jour. Le 1er c’est le projet du budget 2020 de la construction de l’Université  Officielle par apport avec le draft envoyé par le ministère du plan, au Kongo Central  dans la ville matadi qui sera  financé aux programmes Sino-congolais », a-t-il indiqué

« En deuxième lieu, ensemble députés et sénateurs nous avons discuté en rapport avec  désignation de Ronsard Malonda comme futur président de la CENI. Nous avons décidé de soutenir notre frère du Kongo Central dont candidature a créé beaucoup de zones d’ombre. Par ailleurs nous allons mener des consultations avec des différents acteurs afin promouvoir le Nekongo », a conclu l’élu de la Circonscription électorale de Moanda.

ACP / Mike Pakoto

About admin

Check Also

Bahati cherche des assises nationales

Que veut Modeste, (pas très modeste) Bahati ? Pour devenir président du Sénat, il était capable …